L’association

Bordeaux Bascule est une association loi 1901, créée courant 2019 suite à l’émergence du collectif national La Bascule, en février 2019.

Parallèlement à l’archipellisation* de La Bascule en avril 2020, les membres de Bordeaux Bascule se réunissent pour définir une vision, un rêve commun. Forts de ce rêve et d’une année d’échanges, de rencontres et de mise au service de l’écosystème des transitions de Bordeaux métropole, une stratégie d’action est dessinée.

*Archipel : mode d’organisation qui facilite la coopération entre collectifs (îles) en leur permettant de coexister tout en tirant toute la force de leurs diversités. Pour en savoir plus : http://la-bascule.org/larchipel/

Stratégie de Bordeaux Bascule

Cette stratégie a deux dimensions Faciliter l’engagement citoyen et Accompagner les acteurs de la transition, pour à la fois épauler les citoyens dans leur bascule individuelle et soutenir les acteurs déjà engagés dans la bascule collective.

La facilitation et l’intelligence collective sont des outils essentiels avec lesquels nous travaillons tous les jours mais nos réflexions nous ont permis d’en révéler deux autres :

  • Le Quartier Basculeur (QB) : un projet de tiers-lieux, inclusif, vitrine des initiatives de transition, favorisant la reliance et l’innovation par l’expérimentation.
  • La reconnexion au Vivant : la ligne directrice de nos actions, parce que nous sommes convaincus que accepter et aimer les autres, nous-mêmes et la Nature qui nous entoure est une étape essentielle pour tendre vers une société résiliente
Gouvernance de Bordeaux Bascule

De cette stratégie découle notre gouvernance qui se construit autour de 3 cellules opérationnelles (Accompagnement, Engagement citoyen & Quartier basculeur) et de 3 cellules supports (Richesses humaines, Communication & Gestion). Ces 6 cellules sont représentées au sein du noyau, lieu de transmissions d’informations et de prises de décisions stratégiques.

Le Globule blanc s’apparente quant à lui à un conseil d’administration. Il est garant de l’adéquation entre les actions menées et les valeurs de Bordeaux Bascule (et plus largement de La Bascule).

Les membres de Bordeaux Bascule
Des études de cinéma, des petits boulots par-ci par-là, une carrière de professeure des écoles… Elle vous le dira elle-même : Olivia « n’est pas quelqu’un de linéaire ». Elle se définit plutôt par les rencontres qu’elle fait, les liens qu’elle noue et les projets de sens auxquels elle donne vie. Son engagement pour la transition sociale et environnementale s’est fait de manière organique, même si elle concède à Cyril Dion et son film Demain, « l’étincelle, le déclic » qui portent aujourd’hui son combat pour la planète. Ce combat, Olivia le mène aussi et surtout pour ses deux enfants, 4 et 12 ans, eux aussi portés, à leurs échelles, par cet engagement. Elle vous dira d’ailleurs fièrement, à propos de son aînée, qu’elle a mis au monde « la Greta Thunberg d’Eysines ». Rien que ça…

« Je voulais faire quelque chose d’utile. » Par ces mots, ce n’est pas son engagement en tant que bénévole chez Bordeaux Bascule que Léna explique mais bien son travail de tous les jours. Elle est ingénieure chimiste spécialisée dans le contrôle de la qualité de l’eau et travaille plus spécifiquement sur l’analyse d’une molécule cancérigène. Pour autant, cette maxime, Léna la met aussi en oeuvre sans sa blouse blanche. Féministe convaincue et « révoltée par l’injustice sociale », c’est avec la volonté de changer les choses qu’elle rejoint en 2020 Bordeaux Bascule. Le besoin d’être utile n’y était sans doute pas étranger…

« Le sens de ma vie c’est d’être utile aux autres. » C’est ainsi que Ghislaine résume sa vocation : l’humain. De sa carrière aguerrie de psychologue, la septuagénaire conserve d’ailleurs une inépuisable capacité d’écoute et une inébranlable envie d’aider. Depuis sa retraite, elle a pris part à pléthore d’initiatives solidaires et environnementales : une épicerie solidaire dans une cité bordelaise, un projet de sécurité sociale alimentaire avec la Mairie de Bordeaux, des composts urbains… Autant d’intentions qui résument l’engagement social et écologique de Ghislaine et qui motivent, aujourd’hui, son investissement au sein de Bordeaux Bascule.

« C’est là depuis le début ! » D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Charlotte a toujours été alertée par l’urgence climatique. Originaire de Cluses en Haute-Savoie où elle a, de ses propres yeux, vu « le site du Mont Blanc décliner » et « la Mer de Glace fondre année après année », cette militante de la première heure a fait de son engagement pour la planète un leitmotiv. Affiliée à une association humanitaire et environnementale sur les bancs de son école d’ingé, elle profite ensuite d’une année de césure pour partir en Amazonie péruvienne avec l’association AKUU pour, dit-elle, « construire un habitat communautaire avec une machette et un marteau ». Diplôme de chimie et bio-ingénierie en poche, c’est, depuis 2019, à Bordeaux Bascule qu’elle donne corps à son engagement.

Les portraits des autres membres de l’équipe sont en cours de confection avec au pinceau @charliesfreckels et à la plume Elyes KHOUAJA